fbpx Mythe ou réalité : Le rinçage de la bouche chez le sportif augmente-t-il vraiment les performances? | Articles | Nutritionniste Diététiste | EquipeNutrition

Blog

Mythe ou réalité : Le rinçage de la bouche chez le sportif augmente-t-il vraiment les performances?

08.26.2022

Le rinçage de la bouche chez le sportif augmente-t-il vraiment les performances?

 

Votre entraîneur vous a déjà recommandé de vous rincer la bouche avec une boisson pour sportif plutôt que de la boire? À la télévision, vous avez déjà remarqué que certains athlètes se rinçaient la bouche avec leur bouteille, puis recrachaient son contenu? Alors, le rinçage de la bouche : mythe ou réalité?

 

Petit rappel sur la performance sportive

Les glucides que l’on consomme sont transformés en glucose, qui peut par la suite être utilisé par nos muscles afin de performer. Le glucose est la source d’énergie #1 de notre corps. Mais le glucose peut aussi être entreposé dans le foie ou les muscles sous forme de glycogène. Lors d’un effort physique de courte durée, nos muscles utilisent le glucose et le glycogène afin de nous faire performer (1).

 

Principe

Le principe du rinçage de la bouche se base sur le fait que l’on peut potentiellement déjouer notre cerveau. Nos papilles gustatives sont des récepteurs qui détectent les glucides contenus dans la boisson avec laquelle on se rince la bouche. Ces papilles envoient donc un signal au cerveau lui indiquant que de l’énergie (le glucose) arrive bientôt! Le cerveau, pensant que cela est vrai, transmet un signal aux muscles de s’activer davantage (2). C’est ce qui fait que l’on peut voir les performances sportives augmenter.

Le hic? Cette énergie (le glucose) n’arrivera jamais aux muscles, puisqu’on n'avale pas notre breuvage. Se rincer la bouche avec un liquide sucré permettrait donc de déjouer le cerveau!

 

Ce que la science en dit

Les résultats sont plutôt mitigés et le mécanisme est toujours à l’étude. Cela pourrait donc fonctionner chez certains athlètes, mais pas chez d’autres (chaque personne est différente!) (3). Cela dépendrait aussi des réserves initiales de glycogène (2). Si l'on a consommé assez de glucides avant l’effort (ce qui est souhaitable), on verrait moins d’effets que l’on en avait pas suffisamment consommé. Avec peu d’énergie pour performer, le corps serait en «mode panique» et serait plus sensible aux glucides qui touchent nos papilles.

Malgré tout, le rinçage de la bouche pourrait être intéressant pour les athlètes plus sensibles sur le plan digestif, puisque cela permettrait de réduire les effets gastro-intestinaux indésirables qui peuvent survenir lorsqu’on consomme des glucides durant un effort de très haute intensité (2).

 

Pour certains sportifs seulement

Cette pratique est-elle autant efficace pour un marathonien que pour un sprinteur? Non! Cela donnerait des résultats seulement pour les sports ayant une durée maximale d’une heure d’intensité modérée à élevée (1, 4), c’est-à-dire le sprint, le patinage de vitesse, de hockey ou le soccer de courte durée, etc. Cependant, il est important de mentionner que cette pratique s’adresse principalement aux athlètes de haut niveau, chez qui une fraction de seconde peut faire la différence.

 

Gare à la fréquence!

Si l’on se rince tout le temps la bouche, il est fort probable que notre cerveau prenne conscience du tour de passe-passe que nous tentons de réaliser. Alors pourquoi ne pas garder cette technique seulement pour les journées de compétition?

 

Mise en garde

Ce n’est pas parce que le rinçage de la bouche pourrait avoir ses avantages qu’il faut délaisser nos bonnes pratiques d’hydratation durant l’effort! S’assurer de rester bien hydrater et de consommer une source de glucides devrait rester une de nos priorités, surtout lorsque l’effort est d’une durée de plus d’une heure. Il est donc important de se référer à son/ sa nutritionniste du sport afin de s’assurer de bien performer, tout en protégeant sa santé!

 

Sources
  1. Ledoux, M., Lacombe, N., & St-Martin, G. (2019). Nutrition, sport et performance. Vélo Québec éditions.

  2. de Ataide e Silva, T. et al. (2013). Can carbohydrate mouth rinse improve performance during exercise? A systematic review. Nutrients.

  3. Ferreira, A. M. et al. (2018). The effect of carbohydrate mouth rinse on performance, biochemical and psychophysiological variables during a cycling time trial: a crossover randomized trial. Journal of the International Society of Sports Nutrition.

Clarke, N. D. et al. (2017). Carbohydrate mouth rinse improves morning high-intensity exercise performance. European journal of sport science.

Contacter nos nutritionnistes - diététistes, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre