Blog

Le microbiote : 100 000 milliards de vies entre nos mains

04.09.2018

Saviez-vous que nous avons plus de 100 000 milliards de petits organismes qui vivent à l’intérieur de nous et que ce que vous mangez influence leur sort? C’est plus de 10 fois la population mondiale! À parier que vous ne vous sentirez plus jamais seul. 

Nouvelles découvertes sur les travailleurs de notre santé 

D’ailleurs, il faut surveiller votre alimentation afin de traiter adéquatement ces petits travailleurs de votre système digestif puisqu’ils ont beaucoup plus d’impact sur votre santé que vous ne le croyez.

Les études ne cessent de se multiplier à ce sujet. On surnomme même le microbiote : "l’organe oublié". Celui-ci exerce plusieurs tâches en lien avec le métabolisme des substances contenues dans les aliments, et ce, pour le bon fonctionnement de notre corps et du système immunitaire. Si on ne fait pas attention à ces petites vies, il peut en résulter une dysbiose soit une perturbation des microorganismes intestinaux. 

D’ailleurs, certaines maladies sont associées à ce type de déséquilibre tels que:
  • les maladies auto-immunes, les allergies, 
  • les maladies inflammatoires de l’intestin et les troubles digestifs 
  • les cancers colorectaux 
  • le diabète 
  • et même l’obésité 

Les recherches actuelles explorent aussi de plus en plus le lien entre la flore intestinale, le cerveau, les maladies neurologiques et la santé mentale. 

 

Comment bien nourrir nos amis 

Il faut savoir qu’il y a près de 1000 espèces différentes de microorganismes connues à ce jour (des bons et des mauvais microorganismes). Chaque individu porte avec lui une flore intestinale qui lui est propre. La composition de notre microbiote et sa santé dépendent de plusieurs facteurs tels que notre génétique, notre environnement et notre alimentation ! Ainsi, heureusement, il est possible de dorloter et de multiplier les bons petits travailleurs et de chasser le mauvais de notre tube digestif en se nourrissant adéquatement. 

Pour ce faire, il faut surtout diminuer notre consommation : 

 

  • de gras (spécifiquement les acides gras trans et les acides gras saturés) 
  • de sucres concentrés (les sucres ajoutés) 
  • d’additifs alimentaires

 

 Au contraire, il faut s’assurer d’intégrer le plus souvent possible: 

  • des fibres 
  • des polyphénols

 

Astuce 1 : 

Limitez votre consommation de produits ultra-transformés tels que les fritures, les pâtisseries, les confiseries, les boissons gazeuses, les charcuteries, etc. 

Ils contiennent souvent une grande quantité de sel, de mauvais gras, de sucres, mais aussi d’additifs alimentaires et d’édulcorants artificiels, de viandes rouges et de graisses animales. 

Astuces 2 : 
 Augmentez vos apports en fruits et en légumes entiers, en noix, en graines, en légumineuses, en grains entiers et en thé.

Par exemple, vous pouvez intégrer plus de légumes en crudité pour collations ou encore les cuisiner dans un sauté. De plus, n’oubliez pas que la variété et les différentes couleurs des aliments sont synonymes de bienfaits variés. 

Parlant d’ajouter des légumes, essayez notre recette de pot Masson taco.

Sur ce, pensez à la santé de nos petits amis qui étaient jusqu’à tout dernièrement sous-estimés et inexplorés. D’ailleurs, si vous avez des questions à ce sujet, votre nutritionniste pourra vous éclairer.

 

Contacter nos nutritionnistes - diététistes, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre