Blog

TOP 5 des mythes alimentaires selon Geneviève Rougeau

05.10.2018

1- Le déjeuner est le repas le plus important de la journée : 

Combien de fois ai-je entendu des gens me dire : « Je me force à déjeuner ». Souvent, on invoque que si on ne déjeune pas, notre métabolisme ne s’active pas. Premièrement, on ne devrait jamais « se forcer » à manger. Manger est un besoin ressenti lorsque l’organisme nous envoie le signal qu’il a besoin d’énergie, soit la faim (gargouillements, sensation de creux, etc). Donc si vous n’avez pas faim dès que vous vous levez, attendez d’avoir faim avant de manger. Aussi, questionnez-vous sur vos habitudes alimentaires en soirée : si on n’a pas faim le matin, c’est peut-être parce que l’on a tendance à manger au-delà de notre appétit en soirée. 

« Mais manger active le métabolisme! » Faux. Le métabolisme est toujours actif, 24h sur 24h, 7 jours sur 7, même quand on dort. Le fait de manger n’accélère pas votre métabolisme. Ce qui m’amène au prochain mythe… 

2- Il faut manger plusieurs petits repas par jour puisque ça augmente le métabolisme 

La digestion augmente effectivement la dépense énergétique – votre corps doit dépenser de l’énergie pour être capable d’en assimiler et de l’utiliser. Donc en théorie, manger de plus petites portions plus souvent devrait élevé votre dépense énergétique. 

En pratique, c’est une toute autre histoire. En mangeant la même quantité d’énergie (calories), le nombre de repas/collations ne fait aucune différence sur la perte de gras ou sur le métabolisme. Certaines personnes ne se sentent pas rassasiées avec des petites portions, ce qui pourrait mener à un gain de poids si des collations sont ajoutées. Pour d’autres, les collations sont essentielles pour bien contrôler la faim entre les repas. Il n’y a donc pas d’horaire de repas idéal, considérez plutôt votre niveau d’énergie pendant la journée, votre faim et votre horaire de vie pour vous guider. 

3- On ne doit pas manger après 20h le soir 

Le mythe veut que si l’on mange avant d’aller se coucher, alors que la dépense énergétique est faible, on emmagasine les calories, et cela nous fait prendre du poids. Je le répète donc à nouveau : le métabolisme est toujours actif. Au courant d’une nuit de 8 heures, votre corps utilisera en moyenne de 400 à 600 calories (selon votre métabolisme qui lui est basé sur votre âge, poids, taille, sexe, et masse musculaire entre autres). Cette dépense est semblable à celle qui se produit pendant les 8 heures au travail que la plupart d’entre nous passons devant un écran – pourtant, personne ne nous dit que dîner fait engraisser! 

Là où le mythe contient un peu de vérité c’est que pour certaines personnes, manger en fin de soirée est une habitude et non une réponse à un signal de faim. Trop souvent, on mange en l’absence de signaux de faim - que ce soit par habitude, pour se réconforter, pour faire passer le temps, pour accompagner les autres - et cette habitude, peu importe à quelle heure elle se produit, nous pousse à prendre du poids. Si vous avez tendance à manger en fin de soirée, commencez par vous demander si vous avez réellement faim ou non, et si la réponse est non, demandez-vous pourquoi vous avez envie de manger. 

4- Le beurre d’arachide est une bonne source de protéines 

Analysons un peu ce qui se trouve dans du beurre d’arachide. Chaque cuillère à table contient environ 3g de protéines et environ 90 calories. Savez-vous quoi d’autre contient 3g de protéines et environ 90 calories? Une tranche de pain de blé entier, une patate de taille moyenne, ou encore ½ tasse de féculents cuits (riz, pâtes, couscous, millet, orge, avoine), ou 1 tasse de légumes – tous des aliments qu’on ne considère pas comme des bonnes sources de protéines… et pourtant ils le sont au même titre que notre beurre de noix favori! 

5- On doit manger des protéines immédiatement après les entraînements 

Faire de l’exercice « endommage » vos muscles, et votre corps cherche donc à les réparer, un processus qui les rend plus forts et résilient. Votre corps utilise donc des acides aminés (produits des protéines que l’on mange) pour cette opération de réparation, mais l’existence d’une « fenêtre de temps » pour consommer des protéines demeure un sujet à débattre. 

Consommer de 15 à 30g de protéines dans les deux heures après un entraînement est l’idéal, mais ce n’est pas nécessaire. Vos efforts dans la salle de gym ne seront pas ruinés si vous avez oublié votre collation post-entraînement! Ce qui importe d’avantage est votre apport quotidien en protéines.

Nous contacter, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre