Blog

Quelques astuces pour bien manger durant le traitement d’un cancer

08.31.2018

La saine alimentation joue un rôle essentiel durant le traitement du cancer. Lorsque vous luttez contre un cancer, votre organisme dépense beaucoup d’énergie pour se défendre et pour supporter les effets secondaires des traitements. Une nutrition adéquate favorisera donc la guérison, soutiendra la fonction immunitaire et votre niveau d’énergie afin de vous sentir à votre meilleur.

Ayez un apport suffisant en énergie

Le traitement du cancer augmente de façon significative vos besoins en énergie. Optez pour des aliments riches en énergie vous permettra de prévenir la perte de poids involontaire.

Voici quelques aliments riches en calories : les avocats, les produits laitiers riches en gras (yogourt ou fromage à 2 % m.g. ou plus), la crème glacée, la crème fouettée, la crème sûre, la margarine non hydrogénée, les huiles, les sauces, les noix et les graines, le beurre d’arachide ou d’autres noix et les fruits secs, les confitures, le sirop d’érable, le miel pasteurisé, le pain, les suppléments nutritifs comme Ressource 2.0, etc…

Augmentez vos apports en protéines

Les protéines en quantité suffisante jouent un rôle important dans votre guérison par la croissance des cellules mais aussi par la bonne santé de votre système immunitaire.

Le poisson, la volaille, la viande, les oeufs, les légumineuses (fèves, pois et lentilles), le tofu, les noix et les graines, le beurre d’arachide ou d’autres noix, le lait, les boissons de soya enrichies, le yogourt, le fromage, les poudres de protéine, les suppléments nutritifs comme Ensure Enlive etc… sont de bonnes sources de protéines.

Buvez assez de liquides chaque jour

La quantité totale de liquides peut être comblée par de l’eau et par d’autres boissons comme le café, le thé, les tisanes etc… Les boissons comme Ensure®, Boost® ou Ressource 2.0 etc… sont également des options pratiques et nutritives, surtout si vous avez peu d’appétit.

N'oubliez pas de …..

  • Prévenir les intoxications alimentaires vue la fragilité de votre systéme immunitaire, en évitant de consommer la viande, la volaille, les fruits de mer et les poissons crus ou insuffisamment cuits, les oeufs crus ou les oeufs avec des jaunes qui coulent, les fromages à pâte molle et non cuite, les produits laitiers ou miel non pasteurisés.
  • Avoir sous la main des aliments nutritifs faciles à préparer pour subsister pendant les journées plus difficiles comme du pain, du beurre d’arachide, des oeufs, du granola, des barres protéinées, des muffins, des fruits secs ou en conserve, des noix et des graines, des soupes, du poisson en conserve, des repas congelés, des céréales chaudes instantanées, des céréales froides, du fromage, du yogourt, du pouding et des boissons à haute teneur énergétique comme Ensure, Boost.
  • Éviter de sauter de repas. Si vous avez moins d’appétit que d’habitude, prenez des collations pendant la journée. Pour vous aider, mangez plus fréquemment et en petites quantités (de 5 à 6 fois par jour) plutôt que des repas complets. - Faire attention aux compléments alimentaires dont l’innocuité n’est pas établie et pouvant avoir des interactions avec les traitements contre le cancer. N’en prenez pas sans l’avis de votre équipe de soins.
  • Faire attention aussi à l’alcool qui peut interagir avec certains traitements ou médicaments utilisés contre le cancer. Si vous voulez en prendre discutez-en d’abord avec votre équipe de soins. - Être actif autant que vous pouvez, c’est toujours bénéfique surtout pour stimuler l’appétit
  • Limiter la consommation de sucre raffiné, des mauvaises graisses, du sel, de l'alcool ou encore des charcuteries pouvant favoriser la formation de cellules précancéreuses

NB : Si vous avez des difficultés à bien vous alimenter ou pour gérer les symptômes liés au traitement, consultez une diététiste - Nutritionniste professionnelle pour avoir un plan personnalisé pour vous.

Nous contacter, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre