Blog

Nos 10 meilleurs trucs pour une rentrée réussie

08.28.2018

Les vacances sont terminées, les jours raccourcissent et les soirées sont plus fraîches… Ça sent la rentrée! Alors que la saison des barbecues et des terrasses tire à sa fin, beaucoup ont de la difficulté à retourner à la routine métro-boulot-dodo. Pas facile de gérer le stress de cette transition! Voici 10 trucs pour faciliter le retour à l’école ou au travail.

1. Modifier ses habitudes graduellement

La rentrée, c’est un bon moment pour reprendre ou établir de bonnes habitudes après le relâchement qui accompagne parfois l’été. Mais attention aux résolutions trop ambitieuses qui ont tôt fait d’être oubliées après quelques semaines. Pour augmenter vos chances de réussite, ne vous fixez pas des objectifs trop drastiques. Vous trouvez que vous avez un peu abusé des 5 à 7? Vous aurez beaucoup plus de succès en visant de boire un jour sur deux que d’arrêter de boire complètement.

2. Planifier les repas et l’épicerie

Qui ne s’est pas déjà retrouvé un jour de semaine à 17h à l’épicerie épuisé, stressé et avec une marmaille affamée? Pour éviter ce genre de situation frustrante, la planification est clé! On choisit un moment pour prévoir le menu de la semaine et on inscrit celui-ci comme prioritaire dans notre agenda. On fait la liste d’épicerie en conséquence, en tenant compte de ce qu’on a dans le frigo (et des spéciaux, pourquoi pas!). On choisit ensuite un moment pour faire l’épicerie et on achète seulement ce qu’on a mis sur notre liste.

3. Cuisiner en gros la fin de semaine

Profitez des fins de semaines moins occupées pour cuisiner quelques recettes que vous congèlerez et qui pourront être réchauffées lors de soirs où le temps semble manquer. Les recettes de type pâté chinois, lasagne et chili s’y prêtent bien. Vous pouvez aussi profiter du week-end pour couper les légumes et fruits d’avance, pour cuire du riz, quinoa ou autre grain entier et pour mariner les viandes, poissons et tofu. Vous serez sûrement soulagés de gagner ces quelques minutes de plus les soirs de semaine venus.

4. Pallier le manque d’inspiration

La seule idée de prévoir un menu de la semaine vous semble une tâche herculéenne tant vous manquez d’inspiration? Commencez dès aujourd’hui à faire l’inventaire des repas que vous aimez. Si vous êtes du type papier, regroupez vos recettes favorites dans un cartable pour accès facile, et prenez le temps de noter les ajustements que vous faites avec le temps et les commentaires de la famille. Sur le Web, créez un fichier avec les signets de vos sites et/ou recettes préférés. Plusieurs sites Web du type Pinterest et applications mobiles permettent d’annoter les recettes virtuellement. Ressortez vos vieux livres de recettes qui ont pris la poussière, demandez à vos proches et collègues et pourquoi pas aux enfants, vous retrouverez vite l’envie de cuisiner!

5. Impliquer toute la famille

Il est normal de redouter la rentrée lorsque les tâches de planification et d’exécution ne reposent que sur une paire d’épaules! Pourquoi ne pas faire participer toute la famille? Demandez à chaque membre de la famille de choisir une recette du menu de la semaine, laissez les enfants choisir les collations et accompagnements de leur lunch, et faites-les participer à la préparation du souper. Dépendamment de son âge, un enfant peut faire beaucoup pour accélérer la préparation du souper : laver les fruits et légumes, mesurer les ingrédients, couper certains aliments, etc. On sauve du temps et en prime les enfants apprennent en cuisinant – le partage des responsabilités n’est que gagnant!

6. Prévoir des déjeuners sur-le-pouce équilibrés

Malgré un frigo bien rempli et les meilleures intentions du monde, on peut manquer de temps pour déjeuner lors des matins pressés. Notre truc : prévoir le déjeuner la veille qui pourra être mangé à la maison ou en route vers l’école ou le bureau, comme un gruau du lendemain. Les déjeuners-minute sont aussi une belle alternative quand on court après la montre. Un smoothie aux fruits et yogourt, une banane roulée dans un tortilla tartiné de beurre d’arachide, ou même simplement des œufs cuits durs avec une barre tendre et une pomme sont de belles alternatives! D’autres idées ici.

7. Rendre les collations faciles d’accès

Pour petits et grands, les collations sont essentielles à la gestion de l’appétit et de l’énergie pendant la journée. Malheureusement, elles sont facilement négligées dans le brouhaha du retour au boulot et à l’école. Notre conseil : garder une partie du frigo et du garde-manger dédiée aux collations faciles à emporter : yogourts et fromages individuels, légumes et fruits coupés, compotes de fruits, céréales et noix déjà pré-portionnées dans des sacs de type Ziploc, etc. Il sera encore plus facile pour les enfants et ados de participer à la confection de leur lunch!

8. Garder des aliments de base sous la main

Quand on a quelques aliments clés à portée de main, on s’assure de pouvoir préparer rapidement un repas sain et résister à la tentation de commander à la pizzéria du coin. Des lentilles en boîte, de la sauce tomate et des pâtes? Tout ce qu’il faut pour faire un délicieux spaghetti végétarien. Des œufs, du fromage et un restant de légumes? Vous pouvez facilement cuisiner une frittata. Le congélateur est aussi un allié à ne pas négliger – les pains de toutes sortes (pita, tortilla, tranché, etc.), les viandes, poissons, tofu, les edamames, et les fruits et légumes congelés sont de très bons dépanneurs. Voici une liste des essentiels du garde-manger à conserver en tout temps.

9. Prendre des raccourcis au souper

Parfois, il faut accepter de prendre des raccourcis pour avoir un repas prêt plus rapidement et gagner du temps dans la routine du soir. Par exemple, le poulet entier cuit du supermarché, bien que plus salé et plus dispendieux que l’équivalent fait maison, s’ajoute en un tournemain aux plats de pâtes et pizza maison. Les brochettes déjà assemblées, les légumes pré-coupés et le fromage râpé sont, entre autres, des produits qui peuvent nous faciliter la vie. Il ne faut pas négliger le facteur plaisir du souper, car c’est aussi un moment pour passer du temps en famille. Même si on a l’impression d’être toujours à la course, ces quelques raccourcis vous permettront de récupérer quelques minutes de plus et de profiter du souper pour vous détendre.

10. Apprendre à vivre avec le chaos

Notre dernier conseil : apprivoiser le concept du laisser-aller. Entre les activités parascolaires, les examens et le temps supplémentaire, vous n’avez pas eu le temps de faire le souper équilibré que vous aviez prévu? Un souper au bol de céréales une fois de temps en temps, ce n’est pas la fin du monde!

Sur ce, ÉquipeNutrition vous souhaite une très belle rentrée!

Nous contacter, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre