Blog

Choisir l’approche de l'alimentation consciente-intuitive

08.21.2017

L'alimentation consciente-intuitive est un concept qui s'éloigne de l'idée de la restriction alimentaire, soit de la diète (qui mène souvent à la reprise de poids) et des bons ou mauvais aliments. Elle se base sur l’écoute, l’acceptation et le respect des signaux de faim et de satiété, et sur le fait que tous les aliments procurent un plaisir, simplement un plaisir différent. Nous développons donc le plaisir de déguster, afin de s’éloigner du « plaisir » de surconsommer, qui amène plusieurs effets indésirables. 

On naît tous mangeurs intuitifs-conscients ! 

Les bébés et les jeunes enfants sont des experts dans l'écoute de leurs signaux de faim et de satiété ! Nos enfants refusent de la nourriture en raison qu’ils n’ont plus faim, ce qu’on tend souvent, comme adulte, à ne pas respecter. On les force à finir leur assiette, pour de très mauvaises raisons, que nous visiterons dans un autre article.
Avec le temps, plusieurs perdent donc les signaux de satiété naturels et se désensibilisent dû à cette nécessité imposée de finir l’assiette, ou dû au concept de ‘gaspillage’ (bien que de se forcer à manger de la nourriture sans faim s’avère être également du gaspillage !), etc. 

Un processus de ré-apprentissage 

Ainsi, pour manger consciemment et arrêter les reprises de poids, il faut souvent réapprendre à écouter ses signaux de faim et de satiété ainsi que de reconnaitre les fausses faims, qui sont si nombreuses ! 

Les signaux de faim et de satiété oubliés 

Nous croyons souvent par erreur que nous ressentons les signaux, par contre vu cette désensibilisation, ce sont seulement les extrêmes qu’on ressent, pas les subtilités. 

Qu’est-ce que la vraie faim ? 

C’est le signal physique indiquant que le corps est prêt à recevoir des aliments. Il augmente progressivement de petites faims (à peine perceptibles, souvent ignorées), à moyenne faim à faim insoutenable. Cette faim peut aussi disparaître si on l’ignore trop longtemps. 

Qu’est-ce qu’une fausse faim ? 

C’est un signal créé par le cerveau en réponse à différents stimulus externes :

  •  Faim émotionnelle positive ou négative (stress, ennui, colère, envie de fêter) – développée jeune ou avec le temps comme moyen de se changer les idées et de se sauver de ce qui nous dérange, ou une façon de décrocher. 
  • Faim environnementale (influences des amis ou de la famille, moment de la journée)  
  1. Plaisir des yeux, et des odeurs - (souvent nommée gourmandise) 
  2. Habitudes (manger devant la télé, au cinéma, soirée, simplement par ce que c’est l’heure du repas, finir son assiette, devoir manger du sucré après les repas…) 
  • Faim rationnelle : Par exemple, souvent on tend à se déculpabiliser en se disant que nos « brownies sont santés » parce qu’on les as fait avec des lentilles, et on mange donc au dessus de notre faim en ignorant le signal. Les médias sont bons pour nous amener dans ces « faims rationnelles ». 

La fausse faim est stable dans le temps, un peu comme le bruit d’un ventilateur, majoritairement senti au niveau de la bouche, plutôt que au niveau du ventre pour la vraie faim. Il est possible de l’oublier et de ne plus avoir le goût de manger lorsqu’on change d’activité ou qu’on n’y prête plus attention. 

Qu’est-ce que la Satiété? 

Sensation de satisfaction, sans être plein. Cette sensation est parfois plus longue à réapprendre à écouter. 
* Note : la satiété n’est pas la sensation d’une tension à l’estomac, rendu là, on a dépassé la sensation de satiété ! Ne plus avoir faim c’est surtout une « absence de sensation, simplement ne plus avoir faim, être bien. Toute bouchée au dessus de ce stade s’avère être de la surconsommation. 

Écouter les indices physiques de satiété pendant le repas 

- Diminution subite du plaisir gustatif (ça ne goûte plus aussi bon qu’au début) 
- La diminution progressive de la faim. 

Par où commencer ? 

Très souvent, toute prise de poids passée est due au moins en partie à un de ces facteurs de l’alimentation consciente-intuitive. Il est important, pour une perte de poids durable, de trouver avec votre nutritionniste cette raison d’être de la prise de poids pour ainsi réduire les risques de reprise. Lorsque nous nous attardons uniquement aux choix alimentaires, la reprise est souvent inévitable. Évitez donc les diètes, et faites le choix de la perte de poids durable et travaillez sur la raison de la prise de poids avec votre nutritionniste, pendant votre processus de perte, pas après !

Contacter nos nutritionnistes - diététistes, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre