Blog

5 mythes alimentaires les plus populaires selon Isabelle Tremblay

05.14.2018

1. Le sel de mer est plus santé que le sel de table 

Contrairement à plusieurs croyances populaires, les deux types de sel contiennent la même quantité de sodium. Le sel de table est fait principalement de chlorure de sodium. Au Canada, on doit obligatoirement l’enrichir d’iode afin d’éviter le goitre, une hypertrophie de la glande thyroïde. Quant au sel de mer, on peut l’obtenir en faisant évaporer l’eau de mer et en recueillant le sel laissé derrière. 

Les publicités et le marketing du sel de mer mettent l’emphase sur le fait que le sel de mer contient plus de minéraux. Bien que cela ne soit pas faux, il faut savoir que ces minéraux sont présents en si petite quantité qu’ils ne représentent pas un apport significatif. 

En ce qui concerne le prix, le sel de mer est généralement plus cher que le sel de table, donc c’est également un aspect à considérer étant donné le peu de différence au niveau nutritionnel entre le deux. 

2. Le café et le thé déshydrate 

Plusieurs personnes croient que la caféine, présente dans le café, le thé ainsi que dans les boissons gazeuses de type cola, déshydrate le corps. En fait, la consommation de boissons caféinées n’entraîne pas un volume d’urine plus élevé que les boissons non-caféinées si la consommation demeure sous les 225mg. Cela équivaut environ à 2 tasses de café, 5-6 tasses de thé et 4-5 cannettes de boisson gazeuses de type cola. 

Au-delà de cette quantité, la caféine agit comme diurétique, c’est-à-dire une substance qui fait augmenter la quantité d’urine. Toutefois, tel que mentionné dans l’article « Maintenir son plein potentiel au travail » de Dominique Longpré, on n’urinera jamais plus que la quantité de boisson caféinée que l’on a bu. Il est donc faux de dire que le café nous déshydrate! 

3. Les aliments crus sont toujours meilleurs que les aliments cuits 

En effet, certaines vitamines et autres substances peuvent être détruites ou endommagées par la cuisson tel que les vitamines B et C. Par contre, les aliments crus ne sont pas TOUJOURS meilleurs que les aliments cuits. Prenons l’exemple de la tomate : en effet une partie significative de la vitamine C contenue serait détruite par la cuisson, mais des études démontrent que le lycopène (antioxydant et pigment qui donne aux tomates leur couleur rouge) serait présent en plus grande quantité lorsque les tomates sont cuites. Cette affirmation est très ambiguë puisqu’un même aliment peut être avantagé ET désavantagé par la cuisson. 

De plus, la méthode de cuisson et le temps de cuisson influencent les composantes des aliments. Afin de conserver le plus de nutriments possibles, il est préférable de faire cuire à la vapeur, de rôtir ou de faire sauter les aliments et de diminuer le temps de cuisson le plus possible. 

En conclusion, certains aliments ou même certains composés sont meilleurs crus, d’autres sont meilleurs cuits. Nous vous suggérons donc de manger les aliments tel que vous les préférez en mettant de la variété de votre assiette et dans vos modes de préparation! 

4. Les épinards sont la meilleure source de fer

Ce mythe nous vient très certainement du célèbre personnage de dessin animé dénommé Popeye qui devenait instantanément plus fort après avoir ingéré une canne d’épinards. 

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe 2 sortes de fer : le fer hémique et le fer non-hémique. Le fer hémique est un fer qui est assez bien absorbé (en moyenne 25%) par le corps et il est présent majoritairement dans les produits d’origine animal. Le fer non-hémique, présent dans les sources végétales, est moins bien absorbé par le corps (en moyenne 5-10%). C’est ce dernier type que nous retrouvons dans les épinards. 

Il est vrai que les épinards contiennent une bonne quantité de fer, mais le problème est qu’il existe une substance qui diminue son absorption dans le corps. L’acide oxalique, ou oxalate, se lie avec le fer dans les épinards et diminue la quantité qui peut être absorbé par notre corps. Par contre, la vitamine C aide à améliorer l’absorption du fer dans notre corps. Vous pouvez consommer des aliments tels que les poivrons, brocolis, choux ou encore les fraises ou oranges qui sont riches en vitamine C, avec vos épinards ou avec d’autres aliments contenant du fer pour augmenter leur absorption. 

Il existe des aliments qui contiennent plus ou autant de fer que les épinards, tel que les légumineuses, les produits de soya (tofu, edamame, etc.), le foie, certaines céréales froides (Cheerios, Fibre 1, All Bran, etc.) ainsi que les céréales chaudes instantanées (gruau, crème de blé, etc.). 

5. Le jeûne purifie l’organisme 

Les adeptes de jeûne intermittent (pratique alimentaire qui consiste à restreindre son apport calorique certains jours de la semaine) affirment que cela permet de perdre du poids, de diminuer les risques de maladies cardiovasculaires et qu’une pause de nourriture serait bénéfique afin que le corps puisse éliminer certains déchets / toxines. 

Il est vrai que manger produit certains déchets, mais le corps est parfaitement bien adapté pour éliminer ces déchets par l’urine et les selles. La « période de repos » entraînée par ledit jeûne n’est donc pas nécessaire à la purification. 

De plus, le jeûne prolongé en soi (pendant quelques jours) peut entraîner la fabrication de certaines composantes non-désirables. En effet, lorsque le corps humain épuise ses sources de glucose, il utilise une partie des gras pour former des corps cétoniques. Ces corps cétoniques sont des substances très acides qui, en grande concentration, peuvent faire varier le pH de votre sang. Elles ont également d’autres inconvénients, en plus de provoquer certains effets secondaires, tel que des nausées, des chutes de pression et de la fatigue extrême. Il est donc préférable de manger sainement à sa faim et votre corps s’occupera du reste! 

Nous contacter, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre