fbpx Maladie coeliaque: pourquoi consulter une nutritionniste ? | Articles | Nutritionniste Diététiste | Equipe Nutrition

Blog

Maladie coeliaque: pourquoi consulter une nutritionniste ?

12.01.2020

1. S’assurer que votre patient mange suffisamment de gluten avant le test de dépistage

La littérature est encore incertaine en ce qui concerne le protocole exact qui permettrait de diminuer les faux négatifs, tout en assurant une bonne qualité de vie aux patients. Le retrait prématuré du gluten de l’alimentation peut entraîner un faux négatif, expliqué par le fait que le taux d’anticorps mesuré (anti-transglutaminase ou anti-tTG) se normalise avec la diminution de l’état inflammatoire causé par le retrait du gluten alimentaire. Bien que la consommation de 10g de gluten par jour pendant 4 à 8 semaines ait longtemps été recommandée (1), une étude récente rapporte que l’ingestion de 2 à 3g de gluten (soit l’équivalent de 1 à 2 tranches de pain) par jour pendant 2 semaines est suffisante pour entraîner des changements dans la muqueuse intestinale (2). La consommation de 2 tranches de pain par jour pendant 6 à 8 semaines avant les tests de dépistage semble donc une approche raisonnable, comme le préconise Cœliaque Québec (3). Si cette quantité crée de trop grands inconforts à votre patient, la consommation de ½ tranche de pain par jour pour 3 mois peut être suggérée, comme recommandé par le Celiac Disease Center de l’Université de Chicago (4).

Une nutritionniste pourra ainsi guider votre patient à travers le meilleur mode d’intégration du gluten avant un test de dépistage pour ainsi éviter les faux négatifs et ralentir la prise en charge médicale.

2. Assurer une bonne adhérence à la diète

Selon une étude canadienne, 50 % des patients atteints de la maladie coeliaque ont de la difficulté à reconnaître les aliments contenant du gluten (5). Considérant que l’élimination stricte du gluten de l’alimentation est le seul traitement disponible de la maladie coeliaque (1), le fait de bien connaître ces aliments s’avère d’une importance capitale. De plus, plusieurs éprouvent des difficultés à lire les étiquettes nutritionnelles, manger à l’extérieur de la maison ou faire des choix adéquats au restaurant (5), ce qui peut donc entraîner une mauvaise adhérence à la diète ainsi que de la frustration et de l’anxiété.

Une nutritionniste pourra ainsi aider votre patient à bien identifier les ingrédients à éviter, lui enseigner des méthodes de préparation de grains sans gluten (comme le millet, le quinoa ou le sarrasin) et l’orienter vers des produits du commerce sans gluten aux valeurs nutritives intéressantes. Elle pourra également lui apprendre à créer un environnement sécuritaire dans la cuisine pour éviter les contaminations croisées ainsi que les étapes à suivre pour trouver un restaurant sécuritaire pouvant offrir un repas sans gluten , afin de conserver un confort de vie.

3. Optimiser la qualité nutritionnelle

Les produits sans gluten sont généralement plus riches en gras et en sel, ainsi que plus faibles en protéines et en fibres (6). Ceci peut provoquer un apport alimentaire plus élevé en gras et plus faible en fibres (6,7).

Une nutritionniste peut donc aider vos patients à optimiser la qualité nutritionnelle en trouvant des substituts adéquats aux produits du blé, ce qui permet de diminuer la fatigue et d'améliorer la santé générale.

4. Éviter les carences nutritionnelles

L’état inflammatoire associé à la maladie coeliaque pouvant provoquer une malabsorption de nutriments couplé à un manque de diversité amené par l’état restrictif d’une diète sans gluten peut entraîner des carences alimentaires (8), dont les suivantes:

  • Fer: l’anémie ferriprive touche jusqu’à 46 % des coeliaques (9). Elle peut se développer même en présence d’un apport adéquat en fer, en raison de la malabsorption.
  • Calcium et vitamine D: l’intolérance au lactose concomitante étant fréquente (10), les patients coeliaques sont à risque d’ostéoporose, ostéopénie et de fractures osseuses (11).
  • Folate et vitamine B12: causé par une malabsorption liée à l’état inflammatoire présent lors d’un mauvais contrôle de la maladie et/ou un apport insuffisant (12).
  • Les fibres (6): s’il y a peu de grains entiers, de légumes et de fruits, de légumineuses et de noix et graines.
  • Magnésium (8): presque 20 % des coeliaques non traités auraient une déficience en ce minéral (13). Ceci serait entre autres causé par la faible concentration de magnésium dans les céréales sans gluten (13).

Une nutritionniste pourra aider vos patients à détecter et résoudre les carences alimentaires, ainsi qu’en les orientant vers la supplémentation au besoin.

Pour toutes ces raisons, une nutritionniste ÉquipeNutrition est une alliée hors pair pour assurer un bon contrôle de la maladie tout en favorisant une bonne qualité de vie, toujours dans le plaisir !

Références:

  1. Rubio-Tapia A, Hill ID, Kelly CP et al. ACG clinical guidelines: diagnosis and management of celiac disease. Am J Gastroenterol. 2013 May;108(5):656-76.
  2. Leffler D, Schuppa D, Pallav K et al. Kinetics of the histological, serological and symptomatic responses to gluten challenge in adults with coeliac disease. Gut 2012, 62, 996–1004.
  3. Ceoliaque Québec. [En ligne] Boucherville (CA): Diagnostic; [cité le 13 novembre 2020]. Disponible: https://www.fqmc.org/professionnels-de-la-sante-15
  4. University of Chicago Celiac Disease Center. [En ligne] Chicago (US-IL). What is a gluten challenge?; [cité le 13 novembre 2020]. Disponible: http://www.cureceliacdisease.org/ faq/what-is-a-gluten-challenge.
  5. Zarkadas M, Dubois S, MacIsaac L et al. Living with coeliac disease and a gluten-free diet: a Canadian perspective. J Hum Nutr Diet. 2013 Feb;26(1):10-23.
  6. Miranda J, Lasa A, Bustamante MA et al. Nutritional Differences Between a Gluten-free Diet and a Diet Containing Equivalent Products with Gluten. Plant Foods Hum Nutr. 2014 Jun;69(2):182-7.
  7. Mariani P, Viti MG, Montuori M et al. The Gluten-Free Diet: A Nutritional Risk Factor for Adolescents with Celiac Disease? J Pediatr Gastroenterol Nutr 1998 Nov;27(5):519-23.
  8. Sheperd SJ et Gibson PR. Nutritional inadequacies of the gluten-free diet in both recently-diagnosed and long-term patients with coeliac disease. J Hum Nutr Diet. 2013 Aug;26(4):349-58.
  9. Bottaro G, Cataldo F, Rotolo N, et al. The clinical pattern of subclinical/silent celiac disease: an analysis on 1026 consecutive cases. Am J Gastroenterol. 1999;94:691–696.
  10. Bodé et Hoyer. Incidence and clinical significance of lactose malabsorption in adult coeliac disease. Scand J Gastroenterol. 1988 May;23(4):484-8.
  11. Vasquez H, Mazure R, Gonzalez D et al. Risk of fractures in celiac disease patients: a cross-sectional, case-control study. Am J Gastroenterol. 2000 Jan;95(1):183-9.
  12. Halfdanarson TR, Litzow MR et Murray JA. Hematologic manifestations of celiac disease. Blood. 2007 Jan 15;109(2):412-21.
  13. Caruso R, Pallone F, Stasi E et al. Appropriate nutrient supplementation in celiac disease. Ann Med. 2013 Dec;45(8):522-31.

Contacter nos nutritionnistes - diététistes, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre