Blog

L'alimentation et le cancer du sein

10.28.2019

On estime qu’environ 1 Canadienne sur 8 sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie (1). Malgré le progrès des dernières années, ce type de cancer demeure une maladie prédominante et préoccupante pour tous. En l’honneur du mois de sensibilisation au cancer du sein, voici les points clés à retenir pour limiter le risque de développer cette maladie.

Moins d’alcool

Les résultats sont clairs : trois consommations d’alcool par semaine et plus posent un risque. Toutes les boissons alcoolisées sont concernées, autant la bière, le vin que les spiritueux et digestifs. Elles augmentent la production d’œstrogène, provoquent des mutations de l’ADN et empêchent l’absorption de certains nutriments protecteurs. Ce cocktail d’action nous amène à conseiller de se limiter à deux consommations ou moins par semaine.

Cette quantité vous étonne ? Elle est en effet largement inférieure à ce qui est socialement accepté. On constate dans nos bureaux que la consommation d’alcool est principalement dictée par le contexte social et le niveau de stress puisqu’elle est associée à la détente. Analysez votre situation actuelle et les raisons qui vous amènent à boire pour prendre une décision éclairée.

Plus de légumes et de fruits

Mangez des légumes variés en abondance. Ils contiennent des antioxydants ainsi que des vitamines qui renforcent le système immunitaire et combattent les agents cancérigènes des autres aliments. Visez 5 tasses de légumes et fruits par jour!

Achetez-en chaque semaine et mettez-les à l’honneur à chaque repas. Identifiez les raisons qui vous empêchent actuellement d’atteindre la quantité recommandée et voyez comment résoudre la situation. Pour vous aider, voici 5 trucs pour manger plus de légumes sans s’en rendre compte !

Lectures averties et sources fiables

Sur internet, on parle souvent de cancer de façon alarmiste pour attirer l’attention. Attention, il peut s’agir de désinformation. Soyez vigilants lorsque vous voyez des titres sensationnalistes de ce genre:

« Le bacon nous tue à petit feu. »

« L’eau que l’on boit est potable, mais cancérigène. »

« Ne mangez plus de viande pleine d’hormones. »

« Achetez bio et évitez les pesticides à tout prix. »

La science est en constante évolution dans ce domaine. Gardez en tête que pour être validée, une étude se doit de montrer des résultats concluants chez les humains. Ne sautez pas trop rapidement aux conclusions et référez-vous à des professionnels qui sont en mesure d’analyser ces informations.

Protégez-vous, vos mères, vos sœurs, vos collègues, vos amies et partagez cet article en grand nombre!

 

Sources principales :

www.breastcancer.org Société Canadienne du cancer [1]

Société Canadienne du cancer. http://cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/breast/statistics/...

Crédit image: <a href="https://www.freepik.com/free-photos-vectors/background">Background photo created by freepik - www.freepik.com</a>

Contacter nos nutritionnistes - diététistes, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre