fbpx Faim ou appétit : Quelle est la différence ? | Articles | Nutritionniste Diététiste | Equipe Nutrition

Blog

Faim ou appétit : Quelle est la différence ?

02.26.2021

Cela vous arrive-t-il d’avoir envie de manger un dessert même si le souper récemment terminé vous a comblé ? Le fameux 2e estomac… Vous vous doutez bien qu’il n’en est rien de tel !

La faim est un signal physique que l’on ressent principalement dans le ventre. Elle signifie que l’on manque d’énergie pour suffire à nos besoins physiques, soit des facteurs internes.

Tandis que l'appétit, lui, est une idée qui nous vient en tête. Il se traduit par un désir de manger un aliment bien spécifique. En effet, notre cerveau se souvient de l’expérience plaisante d’avoir mangé cet aliment dans le passé et souhaite répéter l’émotion. De plus, cette envie de manger est stimulée par un ou plusieurs facteurs extérieurs, tels que:

  • La vue d’un morceau de gâteau si bien décoré
  • L’odeur délicieuse d’un biscuit qui sort du four
  • Le souvenir du chocolat fondant lorsqu’on prend une bouchée.

La sensation de faim s'intensifie au fur et à mesure que nos besoins en nutriments augmentent. Contrairement à la faim, l'appétit, quant à lui, arrive soudainement. Pour mieux comprendre ce concept, visionnez notre capsule "Faim ou appétit?" où Juliette vous accompagnera à travers ces deux termes.

Alors que recommande-t-on : suivre son appétit ou sa faim ?

En alimentation consciente, on souhaite suivre sa faim avant tout, tout en choisissant des aliments qui nous plaisent. Il est essentiel de respecter son corps et de le traiter avec bienveillance. Ainsi, le plaisir de savourer les aliments que l’on aime est tout aussi important. Par exemple, si l’opportunité de manger un dessert se présente après le souper, même si on est déjà comblé physiquement, on peut tout à fait décider de la prendre ! On en profitera alors pour se donner le défi de rester présent dans le moment ainsi que de se donner la permission de changer d’idée si on ne souhaite pas terminer l’assiette.

Aucun aliment n’est interdit, c’est pourquoi la culpabilité n’a pas sa place autour de la table. En soi, il n’y a pas de mauvais ou de bons aliments. La nourriture en elle-même est neutre. La notion de catégories d’aliments est une conséquence directe de la mentalité de diète de notre société qui est présente depuis plus de 50 ans.

Il est donc possible de déguster une pointe de gâteau en y prenant pleinement plaisir et satisfaire son appétit, tout en respectant sa faim. Tout est question d’écoute de soi !

Contacter nos nutritionnistes - diététistes, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre