fbpx Adieu culpabilité! Comment faire la paix avec les aliments | Articles | Nutritionniste Diététiste | Equipe Nutrition

Blog

Adieu culpabilité! Comment faire la paix avec les aliments

08.24.2018

Plusieurs personnes vivent un amour-haine face aux aliments. S'il vous arrive de vous sentir coupable après avoir mangé trop de chips ou chocolat pour ensuite se promettre de ne plus y toucher, vous êtes peut-être de ces personnes. Vous aimeriez retrouver une relation plus saine face aux aliments? Voici quelques conseils pour y arriver.

Cesser de classer les aliments comme permis ou interdits

Il est vrai que certains aliments ont une valeur nutritive plus intéressante que d'autres. Nous mangeons à la base pour nous nourrir et pour fournir à notre corps les nutriments dont il a besoin pour fonctionner et être en santé. Mais nous mangeons également pour le plaisir que cela nous apporte. C'est pourquoi tous les types d'aliments ont leur place dans une alimentation équilibrée peu importe leur valeur nutritive. Il n'est donc pas nécessaire de bannir les aliments dont la valeur nutritive est moindre. Il s'agit par contre de trouver une portion et une fréquence adéquate. Lorsque j'aborde ce concept avec mes clients, on me pose souvent la question: qu'est-ce qu'une portion raisonnable et une fréquence adéquate. Cela varie d'une personne à l'autre, en fonction de ses envies et besoins.

➢ La portion raisonnable est celle qui correspond à votre faim du moment et avec laquelle vous ne vous sentirez pas coupable ensuite.

➢ La fréquence adéquate est celle qui vous permet de ne pas vous sentir restreint, de ne pas y penser constamment ou d'avoir envie de dévorer en quelques secondes l'aliment convoité. C'est la fréquence qui vous permettra de trouver votre équilibre.

Si vous décidez de classer certains aliments comme étant bons ou mauvais, permis ou interdits, votre envie pour les aliments interdits ne fera que grandir au fil du temps. Puis lorsque vous vous autoriserez à en manger à nouveau ou que la tentation deviendra insoutenable, il y a de fortes chances que vous ressentiez un sentiment de culpabilité ou que vous le regrettiez ensuite. C'est alors le début du cercle vicieux de la restriction.

Éviter l'approche du tout ou rien

«Tant qu'à en manger aussi bien en manger pour la peine». Dites vous que ce n'est pas la dernière fois que vous pourrez manger cet aliment qui vous fait tant plaisir. Il est préférable de manger de petites portions plus souvent plutôt qu'une grande portion de façon ponctuelle pour ensuite se restreindre à nouveau. En vous permettant de petits plaisirs sur une base régulière, vous vous éloignerez du cercle vicieux de la restriction. Vous serez également plus satisfait et n'aurez pas envie de tout dévorer en quelques secondes lorsque l'occasion se présentera d'en manger à nouveau. Votre aliment favori ne vous manquera pas autant que lorsque que vous vous en priviez pour une longue période. Il vous sera plus facile d'y résister si la faim n'est pas présente ou d'en prendre une portion qui correspond à votre faim. Qui sait? Vous serez peut-être même capable de passer votre tour cette fois-ci car ça fera 2 fois que vous en mangez en portion raisonnable cette semaine et que vous savez qu'il sera possible d'en manger à nouveau la semaine prochaine.

Adopter une attitude positive et prendre le temps de savourer

La prochaine fois que vous mangerez votre aliment favori, essayez d'adopter une attitude positive. Éteignez cette petite voix dans votre tête qui vous dit que vous ne devriez pas en manger, qui calcule le nombre de calories ou qui vous fait déjà sentir coupable avant même la première bouchée. Cette même petite voix qui vous amène à manger vos aliments favoris trop rapidement pour ne plus y penser. Votre attention n'est alors pas portée sur le plaisir en bouche. Au final, au lieu d'être satisfait, vous vous sentez plutôt coupable. Adoptez plutôt une attitude positive, sans culpabilité, en vous disant que vous avez le droit de manger votre aliment favori et en misant sur le plaisir que celui-ci vous apportera. Vous apprécierez davantage les aliments consommés car votre attention sera portée sur ceux-ci plutôt que sur la petite voix dans votre tête. Cela vous permettra de mieux savourer chaque bouchée. Prenez également votre temps. Le plaisir sera seulement de plus longue durée mais avec la même portion. Vous pourrez également mieux ressentir la satiété et il sera plus facile d'arrêter au bon moment. Vous n'aurez alors plus de raison de vous sentir coupable ensuite.

Contacter nos nutritionnistes - diététistes, c'est la première étape vers la réussite de vos objectifs. 

Nous joindre