01.07.2019

Pourquoi est-il préférable de vous rencontrer seul lors de l’évaluation de votre enfant de moins de 13 ans?

Les aliments disponibles

En tant que parent, chaque semaine vous allez à l’épicerie en choisissant les aliments qui seront disponibles pour votre enfant lors des repas et dans les endroits faciles d’accès (réfrigérateur, garde-manger). Vous avez donc le contrôle sur la qualité des aliments offerte à votre enfant. De plus, il ne faut pas oublier que l’enfant apprend par imitation. Si les autres membres de la famille ne s’alimentent pas d'aliments sains au quotidien, il sera difficile pour l’enfant de ne pas manger ces aliments s’il est le seul à ne pas y avoir accès.

L’appétit de votre enfant

L’appétit de l’enfant varie d’un jour à l’autre et même à l’intérieur d’une même journée. L’explication est simple : l’appétit est sous l’influence de la croissance. Contrairement à ce que l’on croit, la croissance ne se fait pas de manière linéaire, mais plutôt sous forme de poussées. Nul besoin de s’inquiéter si durant un repas, l’appétit ne semble pas au rendez-vous. Dans cette situation, il ne faut surtout pas forcer l’enfant à terminer son assiette ou encore de le réprimander de ne pas l’avoir terminée.

Il est important d’indiquer que l’appétit de votre enfant reste le meilleur guide de l’apport quotidien d’énergie dont il a besoin. En le forçant à terminer son assiette, il aura moins confiance en ses propres signaux physiologiques (signaux de satiété) et apprendra plutôt à se fier à des signaux externes comme la quantité d’aliments restant dans son assiette. En se fiant à des signaux externes, l’enfant risque d’ingérer une plus grande quantité d’aliments que ses besoins réels. Attention! Votre réflexe sera peut-être de vouloir restreindre l’apport alimentaire maintenant qu’il est trop grand. En voulant appliquer des restrictions sur l’alimentation de votre enfant, on ne favorise pas les signaux physiologiques. Il faut simplement revenir à votre rôle en tant que parent et laisser l’enfant renouer avec ses signaux physiologiques.

Votre rôle en tant que parent

Si l’enfant manifeste des refus alimentaires et que l’heure des repas lui créé de l’anxiété, il faut alors se souvenir que vous avez une grande influence sur votre enfant. Votre responsabilité est de contrôler le moment du repas (l’heure), l’endroit du repas, l’ambiance du repas (à table, dans un climat détendu) et la qualité alimentaire (ce qui se retrouve au repas et dans le réfrigérateur/garde-manger). Vous avez donc un grand impact sur l’offre alimentaire. L’unique responsabilité qui revient à votre enfant est de déterminer la quantité d’aliments qu’il va manger.

En conclusion

Les habitudes alimentaires de votre enfant ne dépendent pas uniquement des aliments qu’il mange à la maison. Ils sont aussi grandement influencés par l’environnement global dans lequel l’enfant vit. Vous comprenez donc mieux l’impact que vous pouvez avoir sur les habitudes alimentaires de votre enfant sans toutefois l’impliquer dans le processus de rencontres.

Contact our Nutritionists - Dietitians, it is the first step towards achieving your goals !

Contact Us